Nos 3 formules de jeûne* :

Jeûne Vitalitem
Inspiré de le méthode Buchinger, il se compose de jus de fruits dilués, tisanes et d’un bouillon de légumes le soir, il est adapté au plus grand nombre.

Vitalitem douceur
Il s’agit d’un combiné du jeûne Vitalitem et Vitalitem plus, permettant de rentrer en douceur dans le jeûne en consommant des jus jusqu’au lundi soir. A partir du mardi matin vous pourrez commencer le jeûne Vitalitem (+50€)

Vitalitem plus
Il s’agit là d’une bonne alternative de détox, plus douce elle est particulièrement indiquée pour les personnes qui ne se sentent pas encore prêtes à jeûner totalement ou fatiguées et dévitalisées, elle se compose de savoureux jus de fruits et légumes frais bios obtenus grâce à un extracteur à jus (+90€)

Tout au long de votre séjour vous disposerez d’une eau filtrée, faiblement minéralisée et redynamisée. Tous les fruits et légumes qui sont utilisés sont d’origine biologique, la plupart d’entre eux sont issus de la ferme du Bio Sillon à Saint-Nazaire en culture biologique depuis 50 ans et biodynamique depuis 25 ans.

*Les séjours de jeûne s’adressent à des personnes majeures et en bonne santé. Elles sont strictement contre-indiquées en cas de maigreur extrême, anorexie, grossesse ou allaitement, d’hyperthyroïdie, d’insuffisance hépatique ou rénale, traitements chimiques lourds, d’ulcères (estomac ou duodénum), d’artériosclérose cérébrale avancée, décollement de la rétine, d’affections coronaires avancées, diabète de type 1, troubles du comportement alimentaire, sclérose en plaque, maladies tumorales, dépendances et psychoses.

« Le jeûne est une chirurgie sans bistouri »

Le jeûne est une pratique ancestrale et son processus métabolique est inscrit dans nos gênes. Le jeûne est en effet adapté à l’ensemble des pathologies du « trop » qui délabrent nos organismes et font le lit des maladies : allergies, rhumatismes, maladies auto-immunes, hypertension, diabète, cancers, dégénérescence cérébrale… Toutes ces maladies ont un lien direct avec l’alimentation ou l’exposition à des produits chimiques. Il faut avoir conscience de cette intoxication délétère pour accepter de se soigner par le vide.
smoothies

Il s’agit d’une chirurgie sans bistouri. Durant le jeûne, l’organisme se nourrit de ses propres cellules, c’est ce qu’on appelle l’autolyse. L’intérêt de ce grand « nettoyage » est qu’il s’effectue sur les excès de graisses, les cellules malades ou endommagées et les tissus inutiles voire dangereux. Ce nettoyage sélectif de l’organisme rénove les organes et permet un réajustement optimal afin d’harmoniser toutes ses grandes fonctions.

Pendant le jeûne, on ne consommera aucun aliment solide mais on boira de l’eau à volonté, en se laissant guider par sa soif (en cas de forte intoxication, la ration d’eau devra être plus élevée)

En général, la faim disparaît après un ou deux jours de jeûne. Si les paliers de réduction alimentaire ont été respectés et les quantités consommées de façon dégressive, le jeûne sera le plus souvent agréable, avec des symptômes d’élimination plus ou moins légers et momentanés traduisant le niveau d’intoxication de l’organisme et l’intensification des fonctions éliminatoires.